Le football

Le football

L’histoire du football allemand

L’Histoire du football allemand fut riche, variée et connut de nombreuses évolutions avec une introduction qui fût tout de même difficile.

Le paysage sportif allemand se peupla de très nombreuses associations sportives locales qui cultivèrent le goût pour la compétition. Ces milliers de clubs et/ou associations locaux mirent en permanence un point d’honneur à aligner des équipes, dans plusieurs sports, en fonction de leurs passions ou de leurs ressources.

Dès le dernier quart du xixe siècle, le football commença à s’implanter en Allemagne.

La Fédération allemande de football (Deutscher Fußball-Bund) est fondée en 1900 et est affiliée à la FIFA depuis 1904.

En 1903, le Championnat d’Allemagne de football est créé et jusqu’en 1963, le statut des clubs est amateur et le championnat national consiste en une phase finale entre les différents champions régionaux. Le championnat professionnel à poule unique, la Bundesliga, est créé en 1963. Le Bayern Munich, vainqueur en 2012-2013, détient le record du nombre de victoires, avec 23 titres.

Les règles du football

Le football se joue sur un terrain de 120 mètres de long et 90 mètres de large sur lequel s’affrontent deux équipes de 11 joueurs autour d’un ballon de forme ronde.

Les joueurs ne peuvent toucher le ballon ni avec les mains ni les bras.

L’équipe gagnante est celle qui envoie le plus grand nombre de fois possibles le ballon dans le but de l’équipe adverse.

Un match se déroule en deux mi-temps de 45 minutes, séparées par une pause de 15 minutes. Si au terme de ces deux mi-temps les équipes sont à égalité, elles jouent alors les prolongations : ce sont deux nouvelles mi-temps de 15 minutes. S’il y a encore égalité, c’est l’épreuve des tirs au but qui les départagera : 5 joueurs de chaque équipe tirent à tour de rôle du point de penalty.

Un arbitre central dirige le match. Il est assisté par deux juges de touche qui avec un drapeau signalent les hors-jeu et hors lignes.